Votre recherche a donné 9 résultat(s)

  • K005917-A4
    VITRINES BRISEES D'UN CAFE JUIF A BERLIN APRES LA NUIT DE CRISTAL 1938
    K005917-A4
    VITRINES BRISEES D'UN CAFE JUIF A BERLIN APRES LA NUIT DE CRISTAL 1938
    After the Crystal Night (November 10, 1938), an outside view of a Jewish café in Berlin whose windows were broken by the S.A. (police assault section). The shop was closed down, the owner either having fled or having been arrested.
    Vue extérieure à Berlin après la nuit de Cristal (10 novembre 1938) d'un café juif dont les vitrines ont été brisées par les S.A.. Le propriétaire étant en fuite ou ayant été arrêté, la boutique a été condamnée.

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    VITRINES BRISEES D'UN CAFE JUIF A BERLIN APRES LA NUIT DE CRISTAL 1938
    After the Crystal Night (November 10, 1938), an outside view of a Jewish café in Berlin whose windows were broken by the S.A. (police assault section). The shop was closed down, the owner either having fled or having been arrested.
    Vue extérieure à Berlin après la nuit de Cristal (10 novembre 1938) d'un café juif dont les vitrines ont été brisées par les S.A.. Le propriétaire étant en fuite ou ayant été arrêté, la boutique a été condamnée.

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005916-A4
    MAGASIN JUIF A BERLIN APRES LA NUIT DE CRISTAL 1938
    K005916-A4
    MAGASIN JUIF A BERLIN APRES LA NUIT DE CRISTAL 1938
    View of a destroyed Jewish shop in Berlin on November 11, 1938, after the anti-Semite acts of the Crystal Night.
    The assault section of the police and some civilians in fact attacked, destroyed and burned Jewish stores and assassinated a number of Israelis.
    The N.S.D.A.P. (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei) later supplied the following numbers : 91 people, mainly Jewish shop owners, were assassinated, 29 stores destroyed by fire, 171 houses and 101 sites of worship destroyed or set on fire, 7500 stores devastated and 35,000 Jews taken to concentration camps.
    Though the German state took advantage of an attack in France against the Secretary of the Germany Embassy to launch this pogrom, anti-Semitism had been on the rise since HITLER's coming to power : Jews were prohibited from exercising a profession, boycotts of their stores were organized, their civil rights were suppressed, etc.

    Vue le 11 novembre 1938 à Berlin d'un magasin juif saccagé après les actes antisémites de la Nuit de Cristal.
    Les S.A. et quelques civils ont en effet attaqués, détruits, brulés des commerces juifs et assassinés nombres d'israélites.
    Le N.S.D.A.P. (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei) a fourni ensuite les chiffres suivants : 91 personnes, des commerçants juifs pour la plupart, assassinés, 29 magasins détruits par le feu, 171 domiciles et 101 lieux de culte détruits ou incendiés, 7500 magasins dévastés et 35 000 Juifs emmenés dans des camps de concentration.
    Si l'Etat allemand a profité d'un attentat en France contre un secrétaire de l'ambassade allemande pour lancer ce pogrom, l'antisémitisme était croissant depuis l'arrivée de HITLER au pouvoir : interdiction aux Juifs d'exercer une profession, boycott de leurs magasins, suppression de leurs droits civiques...etc.

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    MAGASIN JUIF A BERLIN APRES LA NUIT DE CRISTAL 1938
    View of a destroyed Jewish shop in Berlin on November 11, 1938, after the anti-Semite acts of the Crystal Night.
    The assault section of the police and some civilians in fact attacked, destroyed and burned Jewish stores and assassinated a number of Israelis.
    The N.S.D.A.P. (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei) later supplied the following numbers : 91 people, mainly Jewish shop owners, were assassinated, 29 stores destroyed by fire, 171 houses and 101 sites of worship destroyed or set on fire, 7500 stores devastated and 35,000 Jews taken to concentration camps.
    Though the German state took advantage of an attack in France against the Secretary of the Germany Embassy to launch this pogrom, anti-Semitism had been on the rise since HITLER's coming to power : Jews were prohibited from exercising a profession, boycotts of their stores were organized, their civil rights were suppressed, etc.

    Vue le 11 novembre 1938 à Berlin d'un magasin juif saccagé après les actes antisémites de la Nuit de Cristal.
    Les S.A. et quelques civils ont en effet attaqués, détruits, brulés des commerces juifs et assassinés nombres d'israélites.
    Le N.S.D.A.P. (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei) a fourni ensuite les chiffres suivants : 91 personnes, des commerçants juifs pour la plupart, assassinés, 29 magasins détruits par le feu, 171 domiciles et 101 lieux de culte détruits ou incendiés, 7500 magasins dévastés et 35 000 Juifs emmenés dans des camps de concentration.
    Si l'Etat allemand a profité d'un attentat en France contre un secrétaire de l'ambassade allemande pour lancer ce pogrom, l'antisémitisme était croissant depuis l'arrivée de HITLER au pouvoir : interdiction aux Juifs d'exercer une profession, boycott de leurs magasins, suppression de leurs droits civiques...etc.

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005910-A4
    SYNAGOGUE ORNEE DE BANDEROLES ANTISEMITES A DANTZIG 1939
    K005910-A4
    SYNAGOGUE ORNEE DE BANDEROLES ANTISEMITES A DANTZIG 1939
    General view in Dantzig in July 1939 of a synagogue decorated with anti-Semitic banners. For example, the one above the portal reads "the synagogue will be destroyed".
    It can be seen that the construction of the synagogue's dome is barely completed.
    A free city since 1919 in the "Danzig corridor" under the control of the League of Nations, Danzig's Jewish community nevertheless suffered the growing feelings of anti-Semitism in Germany and Poland since the Crystal Night.
    Like for Poland, the Danzig Corridor is invaded by Germany on September 1, 1939,
    Vue générale en juillet 1939 à Dantzig d'une synagogue ornée de calicots antisémites. La banderole au dessus du portail indique par exemple : "la synagogue sera brisée". On remarque que la construction du dôme de la synagogue est à peine achevée.
    Ville libre depuis 1919 dans le couloir dit "de Dantzig" sous le contrôle de la Société des Nations, la communauté juive de Dantzig souffre néanmoins de l'antisémitisme croissant en Allemagne et en Pologne depuis la Nuit de Cristal.
    Dès le 1er septembre 1939, le couloir de Dantzig est envahi comme la Pologne par l'Allemagne.

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    SYNAGOGUE ORNEE DE BANDEROLES ANTISEMITES A DANTZIG 1939
    General view in Dantzig in July 1939 of a synagogue decorated with anti-Semitic banners. For example, the one above the portal reads "the synagogue will be destroyed".
    It can be seen that the construction of the synagogue's dome is barely completed.
    A free city since 1919 in the "Danzig corridor" under the control of the League of Nations, Danzig's Jewish community nevertheless suffered the growing feelings of anti-Semitism in Germany and Poland since the Crystal Night.
    Like for Poland, the Danzig Corridor is invaded by Germany on September 1, 1939,
    Vue générale en juillet 1939 à Dantzig d'une synagogue ornée de calicots antisémites. La banderole au dessus du portail indique par exemple : "la synagogue sera brisée". On remarque que la construction du dôme de la synagogue est à peine achevée.
    Ville libre depuis 1919 dans le couloir dit "de Dantzig" sous le contrôle de la Société des Nations, la communauté juive de Dantzig souffre néanmoins de l'antisémitisme croissant en Allemagne et en Pologne depuis la Nuit de Cristal.
    Dès le 1er septembre 1939, le couloir de Dantzig est envahi comme la Pologne par l'Allemagne.

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005912-A4
    MEURTRIER DU SECRETAIRE DE L'AMBASSADE D'ALLEMAGNE A PARIS 1938
    K005912-A4
    MEURTRIER DU SECRETAIRE DE L'AMBASSADE D'ALLEMAGNE A PARIS 1938
    Herschel GRYNSPAN, the murderer of VON RATH, the secretary of legation at the German embassy in France, leaving the police station at Invalides in Paris after his arrest, hiding his face and accompanied by a policeman, on November 7, 1938.
    VON RATH was still in a critical state at that time, and died in the night of November 9.
    GRYNSZPAN, a Jew of German origin, explained to the French police that he had wanted to kill the ambassador of Germany (and confused him with secretary VON RATH) as vengeance for the violence his parents suffered in Germany. Nazi propaganda used this attack for its own purposes. On November 9, HOTLER gave a speech against Jews and on the 10th, a vast pogrom was launched against Jews in Germany, called the Crystal Night.
    Le 7 novembre 1938, à Paris, Herschel GRYNSPAN, meurtrier du secrétaire VON RATH, secrétaire de légation à l'ambassade d'Allemagne en France, sort, le visage caché, du commissariat de police des Invalides, en compagnie d'un policier, après son arrestation. VON RATH est encore dans un état critique, il mourra dans la soirée du 9 novembre.
    GRYNSZPAN, Juif d'origine allemande a expliqué à la police française qu'il a voulu tuer l'ambassadeur d'Allemagne, (qu'il a confondu avec le secrétaire VON RATH), pour se venger des violences subies par ses parents en Allemagne. La propagande nazie se servit de cet attentat. Le 9 novembre, HITLER prononce un dicours contre les Juifs et le 10, un vaste pogrom est lancé contre les Juifs en Allemagne : c'est la Nuit de Cristal.

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    MEURTRIER DU SECRETAIRE DE L'AMBASSADE D'ALLEMAGNE A PARIS 1938
    Herschel GRYNSPAN, the murderer of VON RATH, the secretary of legation at the German embassy in France, leaving the police station at Invalides in Paris after his arrest, hiding his face and accompanied by a policeman, on November 7, 1938.
    VON RATH was still in a critical state at that time, and died in the night of November 9.
    GRYNSZPAN, a Jew of German origin, explained to the French police that he had wanted to kill the ambassador of Germany (and confused him with secretary VON RATH) as vengeance for the violence his parents suffered in Germany. Nazi propaganda used this attack for its own purposes. On November 9, HOTLER gave a speech against Jews and on the 10th, a vast pogrom was launched against Jews in Germany, called the Crystal Night.
    Le 7 novembre 1938, à Paris, Herschel GRYNSPAN, meurtrier du secrétaire VON RATH, secrétaire de légation à l'ambassade d'Allemagne en France, sort, le visage caché, du commissariat de police des Invalides, en compagnie d'un policier, après son arrestation. VON RATH est encore dans un état critique, il mourra dans la soirée du 9 novembre.
    GRYNSZPAN, Juif d'origine allemande a expliqué à la police française qu'il a voulu tuer l'ambassadeur d'Allemagne, (qu'il a confondu avec le secrétaire VON RATH), pour se venger des violences subies par ses parents en Allemagne. La propagande nazie se servit de cet attentat. Le 9 novembre, HITLER prononce un dicours contre les Juifs et le 10, un vaste pogrom est lancé contre les Juifs en Allemagne : c'est la Nuit de Cristal.

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005913-A4
    HERSCHEL GRYNSZPAN AU COMMISSARIAT DES INVALIDES 1938
    K005913-A4
    HERSCHEL GRYNSZPAN AU COMMISSARIAT DES INVALIDES 1938
    Portrait on November 7, 1938 of the young Herschel GRYNSZPAN, the murdered of VON RATH, legation secretary to the German Embassy in France, at the Invalides and Ecole Militaire police station in Paris after his arrest. VON RATH was then still in a critical state, he died in the night of November 9.
    GRYNSZPAN, a Jew of German origin, explained to the French police that he wanted to kill the German ambassador (whom he confused with secretary VON RATH) as revenge for the violence his parents suffered in Germany. Nazi propaganda used this attack to serve their motives. On November 9, HITLER gave a speech against Jews and on the 10th, a wide pogrom called the Crystal Night was launched against Jews in Germany.
    Portrait le 7 novembre 1938 du jeune Herschel GRYNSZPAN, meurtrier du secrétaire VON RATH, secrétaire de légation à l'ambassade d'Allemagne en France, après son arrestation, au commissariat des Invalides et de l'Ecole militaire à Paris. VON RATH est encore dans un état critique, il mourra dans la soirée du 9 novembre.
    GRYNSZPAN, Juif d'origine allemande a expliqué à la police française qu'il a voulu tuer l'ambassadeur d'Allemagne, (qu'il a confondu avec le secrétaire VON RATH) pour se venger des violences subies par ses parents en Allemagne.
    La propagande nazie se servit de cet attentat, le 9 novembre, HITLER prononce un dicours contre les Juifs et le 10, un vaste pogrom est lancé contre les Juifs en Allemagne : c'est la Nuit de Cristal.

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    HERSCHEL GRYNSZPAN AU COMMISSARIAT DES INVALIDES 1938
    Portrait on November 7, 1938 of the young Herschel GRYNSZPAN, the murdered of VON RATH, legation secretary to the German Embassy in France, at the Invalides and Ecole Militaire police station in Paris after his arrest. VON RATH was then still in a critical state, he died in the night of November 9.
    GRYNSZPAN, a Jew of German origin, explained to the French police that he wanted to kill the German ambassador (whom he confused with secretary VON RATH) as revenge for the violence his parents suffered in Germany. Nazi propaganda used this attack to serve their motives. On November 9, HITLER gave a speech against Jews and on the 10th, a wide pogrom called the Crystal Night was launched against Jews in Germany.
    Portrait le 7 novembre 1938 du jeune Herschel GRYNSZPAN, meurtrier du secrétaire VON RATH, secrétaire de légation à l'ambassade d'Allemagne en France, après son arrestation, au commissariat des Invalides et de l'Ecole militaire à Paris. VON RATH est encore dans un état critique, il mourra dans la soirée du 9 novembre.
    GRYNSZPAN, Juif d'origine allemande a expliqué à la police française qu'il a voulu tuer l'ambassadeur d'Allemagne, (qu'il a confondu avec le secrétaire VON RATH) pour se venger des violences subies par ses parents en Allemagne.
    La propagande nazie se servit de cet attentat, le 9 novembre, HITLER prononce un dicours contre les Juifs et le 10, un vaste pogrom est lancé contre les Juifs en Allemagne : c'est la Nuit de Cristal.

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005900-A4
    JUIFS POLONAIS EXPULSÉS D'ALLEMAGNE 1938
    K005900-A4
    JUIFS POLONAIS EXPULSÉS D'ALLEMAGNE 1938
    On November 4, 1938 in Zbonszyn, Poland, after the events of the Crystal Night, Polish Jews living in Germany, from which they were expelled, gathered at the village's square with their luggage.
    Le 4 novembre 1938, à Zbonszyn en Pologne, à la suite de la nuit de Cristal, des Juifs d'origine polonaise vivant en Allemagne d'où ils sont expulsés, se retrouvent sur la place du village avec leurs bagages.

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    JUIFS POLONAIS EXPULSÉS D'ALLEMAGNE 1938
    On November 4, 1938 in Zbonszyn, Poland, after the events of the Crystal Night, Polish Jews living in Germany, from which they were expelled, gathered at the village's square with their luggage.
    Le 4 novembre 1938, à Zbonszyn en Pologne, à la suite de la nuit de Cristal, des Juifs d'origine polonaise vivant en Allemagne d'où ils sont expulsés, se retrouvent sur la place du village avec leurs bagages.

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005895-A4
    NUIT DE CRISTAL A BERLIN 1938 : INSCRIPTIONS ANTISEMITES SUR LES MURS D'UNE SYNAGOGUE
    K005895-A4
    NUIT DE CRISTAL A BERLIN 1938 : INSCRIPTIONS ANTISEMITES SUR LES MURS D'UNE SYNAGOGUE
    In Berlin on November 10, 1938, after the Night of Crystal, the walls of this synagogue at Kottbusser Gate bore anti-Semitic inscriptions and black crosses.
    After HITLER's speech against Jews on November 9, terrorist groups made up in large part of the S.A. and German civilians attacked Jewish stores and synagogues throughout Germany. 91 people, mainly Jewish shop-owners, were assassinated. 29 stores were set on fire, 171 homes and 101 Jewish sites of worship were destroyed and set on fire and 7,500 shops were devastated. 35,000 Jews were rounded up that night and taken to concentration camps.
    Le 10 novembre 1938, à Berlin, après la Nuit de Cristal, les murs de cette synagogue située à la Porte de Kottbusser, sont maculés d'inscriptions antisémites et de croix gammées.
    Après le discours de HITLER contre les Juifs le 9 novembre, des groupes terroristes composés principalement de S.A. rejoints par des citoyens allemands, attaquent partout en Allemagne, des commerces Juifs et des synagogues. 91 personnes, des commerçants juifs pour la plupart, sont assassinées, 29 magasins détruits par le feu, 171 domiciles et 101 lieux de culte juifs détruits ou incendiés et 7500 magasins dévastés. 35 000 Juifs sont rassemblés cette nuit-là et emmenés dans des camps de concentration.

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    NUIT DE CRISTAL A BERLIN 1938 : INSCRIPTIONS ANTISEMITES SUR LES MURS D'UNE SYNAGOGUE
    In Berlin on November 10, 1938, after the Night of Crystal, the walls of this synagogue at Kottbusser Gate bore anti-Semitic inscriptions and black crosses.
    After HITLER's speech against Jews on November 9, terrorist groups made up in large part of the S.A. and German civilians attacked Jewish stores and synagogues throughout Germany. 91 people, mainly Jewish shop-owners, were assassinated. 29 stores were set on fire, 171 homes and 101 Jewish sites of worship were destroyed and set on fire and 7,500 shops were devastated. 35,000 Jews were rounded up that night and taken to concentration camps.
    Le 10 novembre 1938, à Berlin, après la Nuit de Cristal, les murs de cette synagogue située à la Porte de Kottbusser, sont maculés d'inscriptions antisémites et de croix gammées.
    Après le discours de HITLER contre les Juifs le 9 novembre, des groupes terroristes composés principalement de S.A. rejoints par des citoyens allemands, attaquent partout en Allemagne, des commerces Juifs et des synagogues. 91 personnes, des commerçants juifs pour la plupart, sont assassinées, 29 magasins détruits par le feu, 171 domiciles et 101 lieux de culte juifs détruits ou incendiés et 7500 magasins dévastés. 35 000 Juifs sont rassemblés cette nuit-là et emmenés dans des camps de concentration.

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005914-A4
    ERNST VON RATH, SECRETAIRE A L'AMBASSADE D'ALLEMAGNE EN FRANCE 1938
    K005914-A4
    ERNST VON RATH, SECRETAIRE A L'AMBASSADE D'ALLEMAGNE EN FRANCE 1938
    Portrait in 1938 of Ernst VON RATH, the young legation secretary of the German embassy in France, assassinated on November 7, 1938.
    Herschel GRYNSZPAN, a Jew of German origin who wanted to kill the German ambassador as revenge for the torture endured by his Jewish parents in Germany, accidentally shot him after having burst into the embassy. With a wounded shoulder and hit lung, he died on November 9 after having been cared for by HITLER's personal doctor.
    HITLER made him a martyr and took advantage of the attack to speak out against Jews, which provoked the pogrom of the Crystal Night (November 9-10, 1938).
    Portrait en 1938 de Ernst VON RATH, jeune secrétaire de légation à l'ambassade d'Allemagne en France, assassiné le 7 novembre 1938
    Un Juif d'origine allemande Herschel GRYNSZPAN qui voulait tuer l'ambassadeur allemand pour se venger des supplices endurés par ses parents juifs en Allemagne, lui tire dessus par erreur après avoir fait irruption dans l'ambassade. Blessé à l'épaule et touché au poumon, il meurt le 9 novembre après avoir été soigné par le médecin personnel de HITLER.
    Ce dernier en fait un martyr et profite de l'attentat pour prononcer un discours contre les Juifs qui provoque le pogrom de la Nuit de Cristal (9-10 novembre 1938).

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    ERNST VON RATH, SECRETAIRE A L'AMBASSADE D'ALLEMAGNE EN FRANCE 1938
    Portrait in 1938 of Ernst VON RATH, the young legation secretary of the German embassy in France, assassinated on November 7, 1938.
    Herschel GRYNSZPAN, a Jew of German origin who wanted to kill the German ambassador as revenge for the torture endured by his Jewish parents in Germany, accidentally shot him after having burst into the embassy. With a wounded shoulder and hit lung, he died on November 9 after having been cared for by HITLER's personal doctor.
    HITLER made him a martyr and took advantage of the attack to speak out against Jews, which provoked the pogrom of the Crystal Night (November 9-10, 1938).
    Portrait en 1938 de Ernst VON RATH, jeune secrétaire de légation à l'ambassade d'Allemagne en France, assassiné le 7 novembre 1938
    Un Juif d'origine allemande Herschel GRYNSZPAN qui voulait tuer l'ambassadeur allemand pour se venger des supplices endurés par ses parents juifs en Allemagne, lui tire dessus par erreur après avoir fait irruption dans l'ambassade. Blessé à l'épaule et touché au poumon, il meurt le 9 novembre après avoir été soigné par le médecin personnel de HITLER.
    Ce dernier en fait un martyr et profite de l'attentat pour prononcer un discours contre les Juifs qui provoque le pogrom de la Nuit de Cristal (9-10 novembre 1938).

    KEYSTONE-FRANCE

  • K005915-A4
    CATAFALQUE DU SECRETAIRE VON RATH DANS UNE CHAPELLE ARDENTE 1938
    K005915-A4
    CATAFALQUE DU SECRETAIRE VON RATH DANS UNE CHAPELLE ARDENTE 1938
    General view in November 1938 of the catafalque of the secretary to the German ambassador in France, Ernst VON RATH, in a chapel of rest at the embassy of the Reich in Paris.
    Herschel GRYNSZPAN, a Jew of German origin who wanted to kill the German ambassador out of vengeance for the torture his Jewish parents suffered in Germany, accidentally shot him after having entered the embassy. Wounded at the shoulder and struck at the lung, he died on November 9, after having been cared for by HITLER's personal doctor.
    HITLER made him a martyr and took advantage of this attack to give a speech against Jews, which provoked the pogrom of the Crystal Night (November 9th-10th 1938).
    Vue générale en novembre 1938 du catafalque du secrétaire de l'ambassadeur d'Allemagne en France, Ernst VON RATH dans une chapelle ardente à l'ambassade du Reich à Paris.
    Un Juif d'origine allemande Herschel GRYNSZPAN qui voulait tuer l'ambassadeur allemand pour se venger des supplices endurés par ses parents juifs en Allemagne, lui tire dessus par erreur après avoir fait irruption dans l'ambassade. Blessé à l'épaule et touché au poumon, il meurt le 9 novembre après avoir été soigné par le médecin personnel de HITLER.
    Ce dernier en fait un martyr et profite de l'attentat pour prononcer un discours contre les Juifs qui provoque le pogrom de la Nuit de Cristal (9-10 novembre 1938).

    Crédit : KEYSTONE-FRANCE
    CATAFALQUE DU SECRETAIRE VON RATH DANS UNE CHAPELLE ARDENTE 1938
    General view in November 1938 of the catafalque of the secretary to the German ambassador in France, Ernst VON RATH, in a chapel of rest at the embassy of the Reich in Paris.
    Herschel GRYNSZPAN, a Jew of German origin who wanted to kill the German ambassador out of vengeance for the torture his Jewish parents suffered in Germany, accidentally shot him after having entered the embassy. Wounded at the shoulder and struck at the lung, he died on November 9, after having been cared for by HITLER's personal doctor.
    HITLER made him a martyr and took advantage of this attack to give a speech against Jews, which provoked the pogrom of the Crystal Night (November 9th-10th 1938).
    Vue générale en novembre 1938 du catafalque du secrétaire de l'ambassadeur d'Allemagne en France, Ernst VON RATH dans une chapelle ardente à l'ambassade du Reich à Paris.
    Un Juif d'origine allemande Herschel GRYNSZPAN qui voulait tuer l'ambassadeur allemand pour se venger des supplices endurés par ses parents juifs en Allemagne, lui tire dessus par erreur après avoir fait irruption dans l'ambassade. Blessé à l'épaule et touché au poumon, il meurt le 9 novembre après avoir été soigné par le médecin personnel de HITLER.
    Ce dernier en fait un martyr et profite de l'attentat pour prononcer un discours contre les Juifs qui provoque le pogrom de la Nuit de Cristal (9-10 novembre 1938).

    KEYSTONE-FRANCE